Incruster l’hôtel de Psychose


On m’a demandé comment j’avais fait l’incrustation de l’Hôtel de Psychose (l’hôtel des Bates)


Voilà le processus


Etape 1

Inkscape (un logiciel de dessin vectoriel gratuit) est utilisé pour dessiner tous les éléments de l’hôtel.



Les éléments sont séparés par couleur (une couleur sera un bois différent de l’incrustation)



Etape 2

Les éléments sont importés dans Aspire (format standard de Inkscape : SVG) pour créer les programmes de coupe.

D’abord les morceaux à encastrer, (la fonction Nest permet d’économiser du bois)



Puis, un programme de coupe des poches est créé pour chaque bois



Etape 3

La WorkBee (achetée en kit chez Ooznest) est utilisée avec une fraise de 0,5 mm pour la précision, à 2 000 tours, mais à très faible vitesse de déplacement (ces fraises sont très fragiles !). Les fraises sont disponibles chez CNC Fraises, et elles servent aussi à usiner les rainures des frettes.

Le bois ou le matériau qui sera utilisé pour les incrustations est collé sur un bout de MDF, avec de la colle à l’amidon. Le MDF est maintenu avec la combine du ruban de masquage et de la cyano.



Une fois les éléments découpés, le morceau de MDF sur lequel ils sont encore collés est simplement mis dans un saladier d’eau tiède. Une vingtaine de minutes et les éléments se décollent tout seul (la colle d’amidon étant soluble dans l’eau)


Etape 4

Après avoir sécurisé la planche qui sera la touche sur la WorkBee, (toujours ruban de masquage – cyano), chaque programme de découpe des poches est lancé.


A chaque fois qu’un programme est fini, les morceaux correspondant à la couche d’incrustation sont collés puis puis rabotées pour bien aplanir les incrustations, avant de lancer le programme suivant de de découpe des poches.


Pour obtenir la précision, le truc est que la touche n'est jamais décollée de la WorkBee, donc pas de problème de repositionnement avant le programme suivant.



Etape 5

Le programme d'usinage de la courbure de la touche (ici c'est du 12 pouces) est ensuite passé pour la finition



Voilà le résultat, une fois le manche terminé



100 vues0 commentaire